Oil Insurance Limited (OIL) déclare 250 millions de dividendes et modifie deux composants du régime de primes

HAMILTON, Bermudes, 28 mars 2019 /PRNewswire/ — OIL a tenu l »assemblée générale annuelle 2019 de ses actionnaires (AGA) le jeudi 21 mars au Hamilton Princess, aux Bermudes. Lors de l »assemblée, les états financiers annuels de 2018 ont été passés en revue et approuvés, et les administrateurs ont été élus.

En 2018, OIL a enregistré une perte d »exploitation de 404,6 millions de dollars. Après la comptabilisation des pertes nettes sur placements et des frais administratifs, le montant des pertes nettes d »OIL pour l »année s »élevait à 675,6 millions de dollars. Pour plus d »informations sur les résultats financiers d »OIL en 2018, allez sur le site www.oil.bm pour consulter nos états financiers audités. Après avoir passé en revue les données financières en fin d »exercice, les actionnaires ont approuvé les états financiers et le renouvellement du mandat de KPMG en tant qu »auditeurs pour l »exercice 2019.

En outre, l »entreprise a annoncé lors de l »AGA que le conseil d »administration avait déclaré un montant total de dividendes de 250 millions de dollars à l »ensemble des actionnaires inscrits au 1er janvier 2019, à payer au plus tard le 30 août 2019.

Theodore Guidry II, président du conseil d »administration, a expliqué : « Le conseil a pris la décision d »autoriser les 250 millions de dividendes après un examen minutieux du plan multiannuel de gestion des immobilisations de l »entreprise. Malgré les résultats financiers de 2018, le plan indiquait clairement la disponibilité de capitaux pour le paiement de dividendes sans que cela n »ait d »incidence négative sur les capitaux et la santé financière de l »entreprise. Comme par le passé, nous avons pour politique de restituer le capital aux actionnaires lorsqu »il est prudent de le faire. »

Enfin, les actionnaires ont approuvé deux modifications proposées au pacte d »actionnaires. La première décision protège l »entreprise d »éventuelles créances irrécouvrables à l »avenir. À compter de 2019, tous les actionnaires doivent être classés dans la catégorie investissement s »ils souhaitent élire ou continuer d »élire le régime de primes rétroactives qui permet à un actionnaire d »acheter de manière rétroactive jusqu »à 40 % de la limite de 400 millions de dollars sur la stricte base d »un dollar de prime pour un dollar de perte au cours de la période ultérieure de cinq ans. La deuxième décision élimine la nécessité pour les actionnaires de déclarer les actifs situés dans la région offshore du Golfe du Mexique aux fins de déterminer les pourcentages détenus dans le pool Offshore Designated Named Windstorm. Cette décision était justifiée par le principe d »équité compte tenu de l »exclusion par OIL de la garantie sur le risque de tempête de vent au large du Golfe de Mexique à compter de 2018.

Selon le PDG Bertil C. Olsson, « même si l »année 2018 s »est révélée difficile sur le plan financier, OIL a pour priorité de créer de la valeur à long terme et de continuer de bénéficier d »un ferme engagement et d »une foi résolue dans le système par l »ensemble de nos actionnaires. En comptabilisant l »exercice 2018, OIL a fait payer à ses actionnaires 2,1 milliards de dollars de primes au cours des cinq dernières années tout en reversant 1,8 milliard de dividendes au cours de la même période. Malgré la hausse des primes en 2019, le montant des dividendes récemment annoncé compensera une part importante de cette augmentation pour nos membres adhérents. OIL conserve sa position de force et continuera d »offrir de la valeur à long terme aux leaders mondiaux du secteur de l »énergie. »

George Hutchings, vice-président directeur et directeur de l »exploitation, a déclaré : « Nos réalisations les plus importantes en 2018 concernent le domaine opérationnel.  Plusieurs initiatives stratégiques ont été mises en œuvre, notamment la concrétisation de notre promesse de fournir à nos actionnaires des analyses de données détaillées lors de l »assemblée générale annuelle, l »amélioration continue de notre offre au secteur des énergies renouvelables, ainsi que la mise à niveau de notre note Standard & Poors à « A », en septembre 2018. Nous continuons également d »observer un intérêt marqué de la part des entreprises énergétiques du monde entier et sommes ravis d »annoncer que la société Braskem S.A. a rejoint la mutuelle en décembre 2018, la première en Amérique du Sud. »

Une fois l »AGA levée, les membres du conseil d »administration se sont réunis pour élire Theodore Guidry II au poste de président du conseil d »administration et Fabrizio Mastrantonio au poste de vice-président pour 2019.

Pour plus d »informations sur les couvertures des biens d »OIL et la valeur associée, allez sur www.oil.bm.

Oil Insurance Limited (OIL) assure plus de 3 mille milliards de dollars d »actifs énergétiques mondiaux pour plus de cinquante membres adhérents avec des limites sur les biens à hauteur de 400 millions de dollars totalisant plus de 19 milliards de dollars de capacité totale pour les biens de catégorie A. Les membres adhérents sont des grandes et moyennes entreprises énergétiques publiques et privées détenant au moins 1 milliard de dollars de bien immobiliers physiques et une note de catégorie investissement ou équivalente. Les produits/garanties proposés portent sur les biens (dommages matériels), les tempêtes de vent (sauf au large du Golfe du Mexique), la pollution non graduelle, le contrôle des puits, l »enlèvement des épaves, le terrorisme, la cybercriminalité, la construction et les cargaisons. L »exploration et la production au large et à terre, le raffinage et le marketing, les produits pétrochimiques, l »exploitation minière, les pipelines, les services publics de production d »électricité et d »autres secteurs commerciaux liés à l »énergie figurent parmi les secteurs d »activité protégés par OIL.